La méthode

Découvrez notre méthode en vidéo !

Etape 1 : Décomposition

Prenez un jeu existant et commencez par identifier quelles sont les cartes utilisées dans son fonctionnement. Si vous avez un doute sur la pertinence d’une carte, vous pouvez la mettre de côté comme « carte secondaire ».

Exemple : les Colons de Catane utilise indiscutablement des Dés et une mécanique de Gestion de ressources – mais l’utilisation de cartes de développement peut-il être considéré comme du Bluff ?

Ici l’objectif n’est pas tant d’obtenir LA carte d’identité du jeu mais plutôt UNE carte d’identité du jeu. En effet, chacun n’analysera pas le jeu de la même manière.

Il est surtout important de vous poser les bonnes questions : pourquoi cette carte et pas celle là ?

Dans le doute, prenez bien le temps de lire la carte, sa description et son utilisation en jeu.

 

Si vous pensez qu’une Mécanicarte manque, utilisez les cartes vierges à disposition dans le paquet. N’hésitez pas à nous envoyer un message pour nous le signifier.

 

Etape 2 : Conception de variante

Piochez ensuite une carte n’ayant pas été utilisée pour décrire le jeu et essayer de modifier les règles du jeu pour inclure cette nouvelle carte.

  • Il est souvent plus intéressant d’essayer au maximum de conserver la présence des cartes déjà utilisées dans le jeu…
  • …mais certaines combinaisons peuvent être très contraignantes et vous poussez à ôter une des cartes précédentes.
  • Les cartes de niveau plus élevé sont généralement plus compliquées à intégrer.

Exemple : comment rajouter une mécanique de Pierre Feuille Ciseaux dans les Colons de Catane ? Et si les cartes avaient automatiquement une valeur d’échange dépendante des autres cartes ? Un mouton vaut deux pierres, une pierre vaut deux bois, un bois vaut deux moutons…

Vous pouvez également choisir une carte secondaire et la renforcer au sein du jeu, ou encore enlever une carte utilisée dans la décomposition initiale pour procéder par « design soustractif ».

Finalité

La décomposition d’un jeu en cartes élémentaires permet de se poser des questions sur son fonctionnement et d’analyser un jeu d’un point de vue critique. L’ajout de nouvelles règles permet de s’initier à une logique de Game Design (trouver une solution à une contrainte donnée) tout en gardant un cadre fort permettant de ne pas trop se disperser.

Conseils

  • Interrogez vous : quels éléments du jeu puis-je modifier pour intégrer cette nouvelle carte ? Quels autres éléments vont s’en trouver changés ?
  • Testez dès que possible votre jeu, de préférence partiellement. Le test permet de faire ressortir des problèmes que vous n’aviez pas imaginés, même si avec le temps vous serez capable de les anticiper.
  • Chaque carte permet de créer plusieurs variantes différentes, et chaque variante peut être réglée différemment, changeant la cible du jeu, le temps de jeu, la difficulté, etc …
  • Soyez créatif, le matériel peut se détourner facilement.
  • Attention, certaines cartes vont être assez complexe à intégrer, tout n’est pas faisable !

 

Etape 3 : Création

Points de départ

Il y a 3 manières « classiques » de commencer une création :

  • Thématique : choisissez un thème qui vous tiens à coeur et lancez-vous dans un brainstorming. Énumérez tous les mots qui vous viennent à l’esprit dans cette thématique, puis regroupez les pour essayer de trouver l’histoire que vous voulez raconter dans votre jeu. Tout ce travail vous permettra de dégager les mécaniques et le matériel du jeu. Cette approche est recommandée pour les concepteurs débutants.
  • Matériel : Vous pouvez aussi construire un jeu autour d’un matériel particulier qui vous inspire, par exemple des dés particuliers. Cette approche vient surtout quand vous tombez sur le matériel en question.
  • Mécanique : Vous avez envie d’utiliser une mécanique particulière (échange de cartes, rapidité en coopération, etc… ?), vous réfléchissez ensuite aux autres éléments. Attention, cette approche nécessite plus d’expérience.

Méthode des 3 cartes

Prenez une carte de chaque couleur et utilisez ces contraintes comme base de départ pour créer un nouveau jeu. Vous pouvez retourner les cartes une par une dans un intervalle de quelques minutes afin de ne pas avoir trop de contraintes sur lesquelles vous focaliser en même temps.

Méthode de la carte maîtresse

Sélectionnez une carte sur laquelle vous souhaitez travailler tout particulièrement et utilisez la comme contrainte forte. Si besoin, étalez les autres cartes devant vous pour vous donner de la matière à réfléchir.

Conseils

  • Ne vous attachez pas trop aux graphismes, votre jeu évoluant, plus vos graphismes seront avancés, plus vous aurez du mal à les abandonner pour corriger le jeu.
  • Restez simple : nous avons TOUS tendance à faire des créations trop complexes. Quand vous voulez ajouter une fonctionnalité, demandez vous si elle est bien indispensable
  • TESTEZ votre jeu : c’est le coeur de la création de jeu, essayez plusieurs configurations, avec vos amis ou même des gens que vous ne connaissez pas
Barre latérale



Do NOT follow this link or you will be banned from the site!